2017-09-07_180958-sourires

Oh ! Vous talentueux gens heureux

Que ne vous ai- je vu audacieux

Bras à bras  coincé, contre  ce lumineux

Sourires aux lèvres, de vos  tendres baisers

 

Mains passées, dans vos  chevelures statiques

Elles découvrent,  vos liantes  pensées  uniques

Déposées fortissimo, sur vos cœurs mélodiques

De ces bonheurs ravivant, vos visages d’anges

 

Le secret esseulé, de vos mots  authentiques

Surgissent suaves, en longues cordées féeriques

Pour vos  âmes contant sans ombre arithmétique

Ces jours  joyeux, de votre bel amour  infini

 

Vos pieds souriants, s’embrassent attachés  d’aise

Ils nous disent amant,  vos plaisirs sans malaise

De votre félicité désireuse, de déposer une alaise

Sur ces suspicieux malheurs, qui ravagent nos yeux

 

Amoureux des amours de paradis exhaussés

Illuminez  de vos gestes  radieux  la nature révoltée

Que nos nuages gris s’effacent au bleu des bontés

Que nous aussi, nous happions les lampions de la joie

 

Et vos yeux illuminent, nos désirs d’enthousiasme

Nous nous perdrons sage, sans faire d’amalgames

Dans votre bonheur,  comme  rêves du fantasme

Chapardé  à votre endroit, en  vos instants de plénitude

ƒC