29 janvier 2018

Les loups s'uinstallent dans la bergerie

Le loup s’est installé dans la bergerie’ Toujours trop maigre se dit-il être Il va tout dévorer de ce qui lui sera fourbis Il n’aura pour sûr aucun répit, aucun souci Les maitres du temps lui octroient  toutes libertés Il ne laissera au pauvre travailleur dépité Que des rognures de vie sociale Qu’il dissimulera en  des niches frugales vingt et une seconde pour fabriquer Une  voiture ballotée, chérie par l’artificiel Un million cinq cent mille voitures par an Pourront ‘ils vendre  tout ce fatras Alors... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2018

Resurection

  Près de la petite source Je rêvais à ces atomes Où allaient t’ils aphones Dans cette folle course   Ne pourrai-je vous échanger Mon manteau  particule Quand  à l’été vient  canicule Quand  mes atomes sont  assiégés   Ils s’assécheront, ô vieillesse Se désagrégeront pour aller Se nicher atomes d’air installé Sur l’éternité de la sagesse   Et restera sur ce coussin d’air L’infime de ma belle pensée Se promenant au gré des alizés Dans mon atome dépecé  de sa chair ... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

Au secours

  J’ai embarqué, vide cerveau Sur un trop beau bateau Je voulais naviguer loin Trouver tous mes besoins De la vie d’incertain D’un judicieux entrain Cœur vigile haut le mat Guettant un charme d’aura Longtemps, bien longtemps La vague en chantant Me le fit apercevoir À chaque bonsoir Que la lune claire Me disait de faire   Puis un jour Au secours ! Au secours ! Je jetais ma pensée Sur l’océan malaisé Je le vis s’enfoncer J’ai voulu pleurer Mais la vague bien forte A fait malicieuse en sorte... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2018

Publicité insidieuse

  Tsunami, ogre de désespoir Sur la côte ta lame perfide Tu as rasé le présent, le futur aride De ses êtres chercheurs d’espoir   Au delà de ta  mortelle  exécution Tu montres cauteleux de la nature  humaine Alter ego de ta violence, une marraine Dans sa bonté et ses abjections   Tous, sensibles   peuples  du monde Ont été cœur offensé  par le monstre Et  de  l’urgence ont parlé à la montre Pour que le don se décline  sans ombre   La mondialisation... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2018

Toi la koie

  Il est cet instant quand la vie Allume son feu merveilleux Et la flamme, soudain  jaillit Pourlèche votre désir lumineux Dans la douceur, au fond de votre lie   Un baiser surpris  s’envole Esquisse une arabesque suave Sur un cœur, se laissant chahuter Comme une sage et vielle épave Attendant la prière  d’un plein vol   Caresses furtives déposées d’instinct Sur une peau malicieuse et muette D’échanger des mots indisciplinés Comme des cantiques en psalmodies Gammes de silences pointés... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2018

O douces péniches

  On les appelait les Solvay Au temps d’hier, gaité pour nos yeux Elles sillonnaient les canaux Etraves fendant, calme l’eau Dans les campagnes chaloupées   Mon grand Père et mon père Matelots ils en étaient fiers Ce n’était pas la galère Ils volaient les frontières   La  péniche rouge et blanche Comptait tous les serviles  biefs D’un saut de mouton plutôt bref Sur les écluses qui s’étanchent   Pleuraient ce départ trop fugitif Regardaient au loin la silhouette Vidé de houille,... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2018

Fleurette et Eddy

Dans un petit village Prêt du pont Sully Une maison fleurie Y vivent deux amoureux Jamais trop soucieux A l’abri  des vils adages   Chaque soir  harassé Eddy rentrait  heureux Retrouvant   sérieux Sa Fleurette  bien aimée La prenant  désirée Dans ses bras pressés   Un lundi Eddy trouva Sous le grand lit D’utiles outils De menuisier Du bois de merisier La varlope le caressa… Il s’emballa   - Qu’est ce donc Ma mie que ceci ? - Rien mon  ami De menus... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2018

Arbre de vatalité

    Ô Ma Mie Votre Beauté Pour moi Etincelle là Sur mes yeux Prunelle du beau Dans ton cœur elle posa L’arbre de vitalité de ma vie Peut t’elle désormais être la notre Seule union de la sincérité De mots resplendissants, lueur de ton toi Ils seront inépuisables  et ta félicité sage sera Ce vivace amour couronné d’un  noble plus  soyeux Mon bonheur incandescent de t’aimer, qui  n’est pas un trop Pour  t’aimer Amour servi A notre Bienfait Toi, moi Là bas Heureux
Posté par modepoete à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2018

Ma fille, qu'est ce donc!

  C’était hier Aux premiers amours   Ö quidam,  que faites-vous ! Au bras  de ma jeune  fille Vous salissez sa mantille Ce n’est pas une broutille Cela ne se fait chez nous   Vous l’enlacez  au  trop prés Reculez ! Elle n’est soumise Elle chasse votre  remise Pourquoi est-elle démise ? Redonnez-lui son  air gentillet   De fait Monsieur l’aigrefin Elle souffre et s’agace De  vos gestes fugaces De vos bien trop  d’audace Envers sa... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2018

Ton obscurit"

  Du noir broyait-il depuis des lustres Du blanc surnageant  sa vile obscurité Il arpenterait ce monde  jamais  frustre Canne en main,  sa  blanche destinée   On se rencontra un soir du fait noir Obscur nuit de tes yeux cloués Je ne te discernais, calé  prés du Renoir Pourtant  ce beau  regard d’étrangeté !   Sans effort toi tu me reconnu Senteur de vanille, ma clarté Celle de  ton méconnue Tu me vis  là, tout prés, parfum  d’amitié   Pas... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]