2018-02-01_213349-bengladesh

 

 

O catastrophe naturelle

Tu bouscules ma raison

Pourquoi ces sensations

D’incommodantes nouvelles

 

Médiatisation inconsidérée

De ce tsunami de l’Asie

Médias rapaces de la folie

De son audimat démesuré

 

Don sans retenue aux sinistrés

Aides affluentes tout  azimut

Que le geste fut beau d’amplitude

Dans un élan de bonté spontanée

 

Pourquoi ne pas envisager

De rééditer le bel exploit

Pour ces sinistres en émoi

Sous alimentés de la réalité

 

Soixante millions de bangladais

Dans la souffrance de la faim

Exclus de la vie, pauvre défunt

Zombis inexploités  par le  télévisé

 

Qu’attendez-vous, vous les opulents

Gaveur  de grandes  poubelles

Obèses  des graisses naturelles

Déposez vos surplus d’aliments

 

Vous les médias, stop à la guerre

Allez là, au besoin d’utilitaire

Vous aurez bonne manière

De montrer sécurisés  l’amère

 

Visionnez,  re-visionnez  les images

De ces affamés  morts vivants

Hagard de ne plus connaître l’instant

De l’envoyé spécial du mort de rage

 

Et vous spectateurs, regardez

C’est une vraie catastrophe

Je n’en ferai plus de strophes

Je vous laisse vous révolter

ƒC