2018-02-08_155605-injustice

 

On a usage et  coutume de dire

L’humain sain doit être

Humain  raisonné du bien

Comment  s’associer au bien

Marcher avec lui sans paraître

N’être celui que l’on veut maudire

 

Vous vous devez à ce devoir

De rendre compte de l’injustice

De la retenir  au grand fond des bras

De l’ignorant risqué qui  l’accomplira

Instruisez-le des méfaits de son vice

Conduisez-le hors des frontières du noir

 

Laissez-le persifler il aura temps

De comprendre votre démarche

De la reconnaissance de votre amabilité

De l’avoir  détourné de  l’effroyable

Qui l’empêcherait de n’être en marche

Comme un humain radieux vers l’entendement

 

S’il veut voler donner lui l’outil

Pour qu’il puisse travailler  à son profit

Il occupera sa pensée au dehors

De ce mal qui le ronge  au mors

De sa stupidité  aveugle du défi

Comblé,  il vous suivra  bien gentil

 

S’il  fait violence évitez de répondre

Laissez-le dans le doute de sa pensée

- Pourquoi moi et pas lui ! Qui  suis-je ?

Un humain normal ! Pourquoi puis-je ?

Recevoir seul une punition insensée

Le bien doit être solution pour le contrer

 

Ne gardez pas l’injustice comme un bien

Elle vous flouera un jour dans votre coeur

A ne pouvoir vous enrichir  de cet autre

Faites attention aux chemins dépravés

Débarrassez-la des boues ne menant vers nul port

Vous embarqueriez sur une vie sans destin

Car l’injustice construit barreaux

Qui aliènent toutes vies porteuses de délits

 

Maintenant pour faire bien  n’allez pas

Vous associer  à son navrant maléfice

Vous auriez  à en subir les  séquelles

Et vous perdiez  votre bien naturel

Ne dilapidez pas  tout votre   bénéfice

D’être dans ce bonheur de votre belle aura

 

 

Si vous voulez suivre une voie  aisée

Suivez  ce pur, votre bonheur assuré

De l’humain de bien, altruiste donateur

Celui dont la pensée est  un honneur

Vous faire don de la  chaste humilité

Sagesse d’une nature résurgente de bontés

ƒC