2018-04-20_144436-ondelettes-716

 

 

 

Une nouvelle vie

 

Sourd écoutant mon écran conseillé

De mon référant et dynamique ordinateur

Je quêtais, qui, que, quoi, le faste bonheur !

Recherchant  ma vie sur, ô belle icône !

 

Je cliquais sage sur  ces complexités

Les fenêtres qui s’ouvraient sur mes yeux

S’attachaient pressées en témoin silencieux

A cet univers d’un mouvement élémentaire

 

Il vous permet  d’être dans un être

Monde d’un autre monde imaginaire

Qui devient sur l’instant votre abécédaire

Recueillant ce faste  jour d’un peut être

¤

J’ai perçu la cabale réconfort quand l’hélice

De ma pensés s’enquit saine du grand  flot

Ô réalité! Tu t’écoulais entre bonheurs et  fléaux

Evitant de me conduire proche des artifices

 

Lorsque  mes doigts enflammés  donnaient

Une autre trajectoire ravivant ma passion

Nouveaux  thèmes  de belles variations

Pour contempler des sagesses animées

 

J’ai trouvé sur la page azur d’un site ce cristal

Qui tendre vous retient riche d’heure en heure

Vous couchant sur le leurre de votre petite peur

D’être  quitter là, sans aucun  mot sentimental

 

Pourrais-tu, ô cristal! Me tendre ton miroir

Que je puisse dans mon conscient  présent

Dévoiler ton image en pixels des  sentiments

Et ma vie saura se montrer soulagée du noir

 

Il est venu l’heure du désenchevêtrèrent

Images calmez vous ! Passez ce pas d’envie

Ma vie réalité  vous demande un répit, c’est fini

Elle ne veut  de ces mots de désirs déments

 

Je traverse mon écran vers le rayonnement

De  ma nouvelle vie simple, astreinte d’utopie

Mes doigts ne  glisseront plus sur la monotonie

De ces touches de saveurs pour un  bel événement

 

Je ne ferai plus de calcul,   d’aisées  amulettes

Dans ces espaces de deux ou trois D, chaotiques

Où les pixels ne me dévoilent  plus  l’authentique

Il ne me reste plus qu’à consulter  les ondelettes

 

Traces de  squelettes que je pourrai reconstruire

Dans mon miroir, virtuel écran exquis d’ordinateur

Qui me rend toutes les variations  pour à mon ardeur

Donner vie sans complexité à l’amour sans le  fuir.