2018-05-06_210017-140-complexite-722

 

 

Difficultés  d’une  complexité

 

Une affaire empreinte de complexité

Pour quel assuré désenchévétrement

L’homme  happé  par une hélice à pas lent

Pourrait-il  justifier  sa faute caractérisée

 

On n’admit que la variation du cycle

N’était pas l’effet le plus  élémentaire

Et que cette pensée rudimentaire

N’apportait pas de solution à l’épicycle

 

On intégra la faute à ce pur rayonnement

Scintillant d’un miroir de cristal  pivotant

Aléatoirement  sur un axe faussé déviant

Des ondelettes  sur  l’homme atermoyant

 

On imaginait mal pour résoudre l’énigme

Ne pas utiliser cet ordinateur performant

On cliqua sur l’icône du plus  rassurant

Pour compulser le best logiciel  paradigme

 

On en déchiffra de moult ondelettes

Elles se décrivaient en paresse sur l’écran

Dans des variations pharaoniques résistant

À l’esprit de croire la normalité bien muette

 

On comprit vite que l’hélice n’était caprice

Ses variations numériques  tout a fait logique

On décela un bref instant de dérive unique

Correspondant à ce rayonnement adventice

 

De la longue litanie  des ondelettes provoquées

L’icône  nous fit  un pas de danse pour s’évanouir

Nous n’étions plus en mesure  de nous ébahir

Devant l’ordinateur que nous n’avions protéges

 

D’un rayonnement nous palpions l’illusion

De croire à la passerelle du  réel au meilleur virtuel

Nous présagions la complexité de notre intellectuel

Devant le néant noir d’une icône en pure désunion

 

Pouvions-nous accorder au désenchevêtrèrent

De cette affaire, aux confins  d’un  écran noir

Une cause de fatalité concédée par le destin d’un soir

 A cette mémoire versatile, synonyme d’intolérant

ƒC