2018-09-11_135314-posthume-788

A mon avant posthume

 

A mon avant posthume

Source de ma  vie

Limpide tu te taris

Quand brève la mort

Sans aucun remord

Viendras te reprendre à son bord

Lâche déveine  tu me mords

De ton répulsif  tord

¤

Et ma vie précieuse

Tu la croqueras envieuse

Toi la folle  hideuse

En putride  danseuse

Toujours belliqueuse

Rampante poussiéreuse

¤

A mon avant posthume

Tu rongeras  mon entrain

Bordée sur mon chagrin

D’un besoin  manichéen

Déposé un beau matin

Du  Souffle malsain

Qui souilleras la putain

Ô vie

¤

Ma pauvre vie se teint

D’un dernier  parfum

Emprunté à ta raideur

Et  mes yeux parleurs

Au silence des torpeurs

Se figeront en douceur

¤

Tu me prends sage

C’était un présage

Du gris des nuages

Mon corps surnage

D’un dernier message

Sauvez mon héritage

¤

A mon avant posthume

Ecoutez la;  cette muette

Elle vous parle fluette

Au son des trompettes

Pour vous mener arpette

Au théâtre du  repos a perpète   

Jouant ma dernière scénette

¤

Ruisseau de vie esclave

Ne quitte pas l’enclave

De ce corps trop brave

Que le virus   déprave

A périr sous cette emblave

Moi  futur rat de cave.

Je  ne rêverai

 Plus de ma folle vie

 

 

Seul

Mon héritage...

 

FC