28 septembre 2018

L'usine offrait

    L’usine offrait ¤ L’usine offrait  tentaculaire ses grisâtres fumées Aux cieux d’azur qui se  pleuraient tout  asphyxié Quand  disparaissaient  les collines du Rambétant ¤ Les enfants  absorbés par la nature,  insouciants Gambadaient   habillés de haillons  mendiants Prés des lacs  caustiques : L’effroi des parents ¤ Des aires de guerriers : Jeux  sanglants en  sarabande ¤¤ Ils se contaient l’homme perdu ;  Triste... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2018

Un soir de grand noir

Un soir de grand noir   Un soir de grand noir dans  ma bastide J’ai retrouvé abandonné  triste à  son sort Mon petit frère, homme tracassé par le tord De vouloir survivre à un grand mal insipide   Depuis de longs mois déjà son esprit Pataugeait  dans la fange du chômage Le travail le fuyait au vu de son age De feintes  paroles il se sevrait meurtri   Trop affable il s’en était remis confiant A l’absolutisme d’un patron  vindicatif Qui l’avait floué, abusé, usé démonstratif ... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

je pense ma nuit

  Je pense ma nuit   ¤ Je pense ma nuit, tiraillé par toutes mes douleurs Allongé en paresse sur mon inflexible couvre lit Mon esprit mélancolique  court d’un pas   hardi Sur  ton espace aux  rêves de ces univers infinis ¤ Les mornes jours passés se vont en grande solitude Serpentant  aigres sur mes foudroyants malaises Mon cœur frustré  n’est pas dans ce présent à l’aise Il cogne renfrogné  contre l’infructueuse décrépitude ¤ Laisse vivre  ma vive pensée toujours... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2018

Décembre couché

  Décembre couché   Décembre couché sur la ouatée  Ile de  Bourbon Quand la flamme vermeille des flamboyants  saigne Flanquée d’un  maloya  encourageant le tavernier fripon D’ardents  éveils colorés; Soleil d’or là est ton règne! ¤ Chacun s’empresse au pied de ces bigarrées cités Pour se rassembler et fêter le passé de leurs aînés Esclaves torturés, marrons décapités à la  sale tâche De se soumettre animal humain ; O  rebellion désirée ! ¤ ... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2018

Lr loup et le lézard

      Le loup et le lézard   Le méchant loup bandit sur la scène des  grands chemins S’en revenait prétentieux et  réjoui de sa belle champagne A grand pas feutrés sorti malicieux d’une vaste campagne De larcins  entrepris dans les  tanières délestées  au matin ¤ Il ramenait fier dans sa musette mille précieux objets volés Des ors, des tableaux de maîtres, des antiquités et des billets Et pour ne pas être pris à son  vil  piège  par la marée chaussée Les... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Le pur sang et les trois amis (Fable)

Le pur-sang, et les trois amis     Un pur-sang au siège de haut rang Tenant ambitieux un grand discours Au fond d’une occulte peuplée  cour Vantait acquis  des avantages luisants ¤ Le  furet  curieux de la loi sociale Furetait en tout lieu pour convenir Du mieux faire le plus loyal et servir Tous ses  amis abusés dpar le  vil chacal ¤ Pleurait dans son lit une fourmi Traumatisée par la délocalisation De sa fourmilière en perdition L’ouvrière chôma pour sa survie ¤ Un lémurien... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 13:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2018

Eclot ma vigilance

       Eclot ma vigilance   Eclot sage ma vive vigilance J’inspire inquiet  ma violence Pour surgir des barricades De mon destin en  aubade Quand ma souffrance punitive S’imprègne,  goulue affective ¤ Mon ombre répulsive  repose Sur la couche qui s’impose A la quiétude trop immobile Des embellies du pur azur Qui s’interpose en mesure Entre les foudres serviles   Les lumières se disloquent Et le grand noir m’invoque Ce retour vers la poussière Je rêve ces... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2018

Au jour nouveau

Au jour nouveau   Au jour nouveau du bel été vient de s’éveiller Sur la douillette place des mages;  ensoleillée Le gentillet ruisselet qui  au loin clapote délassé Prés de ma fée aimée quand à sa magie je vais ¤ O ma fée!  Je t’offre inspiré mon pur philtre Sur tes lèvres je le pose prudent ; Premier baiser Qui étincelle suave pour ce jour t’accompagner Dans ’l’éternité de ton amante vie où il s’infiltre ¤ D’une empreinte démoniaque à ta saine beauté Mon amour affolé de tendresse  sera... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2018

Je scrute la mer

Je scrute la mer     Cadre médical de ma vue, fenêtre sur ma vie Sur un paysage immobile,  placide   je souris Les mobiles d’acier lumineux se sillonnent Dans les espaces d’horizons furtifs qui étonnent Mes yeux fiers : Sombres ce soir ils  happent Le Lointain égaré qui joue à cache- cache ¤ Sans cris dans mon rêve je scrute la mer Du hauts des dunes claires ses lames amères Bousculent ma crainte ; O mer ne laisse pas Découper tes cotes par les abusifs piranhas Retire-leurs!... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2018

Le pur sang et le cheval de trait

Un pur-sang et un cheval de trait   Un pur-sang et un cheval de trait, sous un peuplier Paisiblement  dans les prés ; heureux paissaient En savoureuse compagnie, de la belle  adorée Que caressait tendre de son incisive  le coursier ¤ Dans le chaud été provençal le soleil pointé haut Si haut que les arbres verdoyants  se dédoublaient S’entrelaçaient sur le sol, dans leur  touffe colorée De primevères, pensées, marguerites et coquelicots ¤ La jument était belle, racée de courbes... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]