31 octobre 2018

Ne juge pas celui

    Ne juge pas celui   Si tu vois quelques gens dans la difficulté Ne crois pas pouvoir  saun te sauver de misère Car sauras-tu sauter   en profonde rivière Si t-y attends danger : Un  crocodile rusé   Ne penseras-tu pas qu’il vaut  mieux l’après Quand de cet  animal  là tu penserais leurre Mais non à son luisant  dos rentrant en  demeure Pour te laisser endroit le traverser sans décès   Alors fait toi raison  ne  juge pas celui Qui... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2018

Un mors me dévore

      Un mors me dévore   Un mors me dévore Crache son venin Sur mon corps qui s’endort L’absorbant en vils câlins ¤ La fièvre dépourvue de rêves Brûle toutes mes saines pensées Suintant de malice sans trêve Au grand noir de ma sincérité   Des soleils migrent; O éveil! Enflamment mon être flamme Quand ma  torpeur s’éveille Et me jette aux fièvres partisanes ¤ La grimace revêche se pâme Sur mon regard de bagnard Forçât d’une souffrance d’âme Elle pleure sur l’acte ringard ¤ Un... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2018

Blouses blanches

    Blouses Blanches     Blouses blanches, aux pas pressés Leur piqûre souriait à ma pensée Et d’un geste précis ; très aimable Il chatouillait ma main serviable O virus ! Attention à l’archet!   Leurs yeux scintillaient de bonheur Pour donner dans la bonne humeur Ce  bien irradiant la peur muselée Que le malade au vil dessein rejetait O virus ! Attention respect ! ¤ Leur âme caressait mon fragile esprit Pour le soutenir dans mes rêves précis Décor du passé où se... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2018

Placide canal

    Placide  canal   Le large canal placide  batifolait dans la campagne Reliait la Marne au Rhin comme deux sages amants Sur les chemins de halage les chevaux de trait luisants Tiraient dur la péniche de bois  vernis: ‘’Charlemagne’’ ¤ L’équipage s’arrêtait au vieux relais et se reposait L’animal et son valet à la pauvre allure dépenaillée Se tombait  dans la paille tiède d’une écurie tannée Elle souffrait de  recevoir  ses hôtes trop  fatigués ¤ Sitôt retapé, l’homme... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2018

Une meute de chiens et le Spitz royal

Une meute de chiens   Une meute de chiens, l’échine couleur de tout poil Déambulait  placide et attentive dans la grande cité Chaque jour, dans les étages au bas des escaliers Trouvaient  pitance dans  le  restes des poubelles ¤ Un jour de promenade, par un beau temps s’en allèrent Hors de la cité dortoir et à l’horizon du loin aperçurent Au détour d’un fleuri,  une grande maison de maître sûre Qu’occupait un royal  Spitz respirant sage  de bon flair ¤ Le Spitz batifolait dans les... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Les yeux clos

      Les yeux clos   Les yeux clos sur le vaste spectacle Grand écran de la vie, voilà l’oracle Ma pensée s’assied dans la générosité Pour saisir les images de la  réalité Que le spectacle commence ;  rideau ! ¤ Zeus néant, il fut un jour premier né      Se naquit la matière: Pierre atomisée Les astres, les astres qui s’entassent Forment du faste univers la  masse Planètes! Dansez à la saga du temps ¤ Les couleurs s’en vinrent du noir étonné Du... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2018

Défends-toi

        Défends-toi   On était âme blanche A ce que l’on sache Pas un jour au fond d’une cache Sans un guet dans les recoins On était témoin Dans ces moments délicats On n’était pas chat Quand retombant sur quatre pattes On s’évadait en hâte Pour ne pas compromettre l’au-delà Dans ces moments de fiestas On y jouait un concert de bonheur Pour que chacun en profite des saveurs ¤ On état âme grise Dans ces moments de tristesse On n’avait pas la paresse Pour relever toutes les ... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2018

Sage saga

Sage saga   Sage saga d’un matin aisé Je pose mes petits baisers Sur tes yeux d’azur demi  fermés Ton rêve charme rayonnant Mon sain  bonheur ruisselant ¤ Il m’entraîne usant d’un violon Là, où les pailles-en-queue font Sur les rocs purs leur nid rond Et serrent leur avenir d’amant Contre leur amour éperdument ¤ Les saisons égrènent les élans Quand la cigogne pose au vent Des nouvelles pour les amants Les menant au  doux paradis De la passion des baisers sertis ¤ Rêve!  Ma fée, image... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2018

Une souris grise et une souris blanche

Une souris grise et une souris blanche   Dans la grande cité habitaient deux souris Une sage souris blanche de  belle frimousse Une intrépide souris grise  pas toujours douce Elles étaient depuis longtemps de sûres  amies ¤ Un jour Dame souris grise vint en bonne visite Chez Dame souris blanche et aimable lui confia -       Je crois que bientôt je devrai arrêter la fiesta Je dois mettre bas six souriceaux, cela me dépite ¤ -       Je te sais... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2018

Sur la mer sévère

    Sur la mer sévère   Sur la mer sévère un pluvieux jour d’hiver Au plus profond du fond des grands fonds Le démon a  rendu muet le fragile  timon Coulant vers l’enfer la fragile  coque de fer ¤ Les hommes fiers  de courage dans l’orage De la fronde cinglante;  Vile mer qui gronde Et abonde sa colère vive qui revêche tonne D’outrages maléfiques sur son  bel entourage ¤ Vos prières au noir de votre dernier repaire D’une  plongée au violent mystère compliqué Se sont... [Lire la suite]
Posté par modepoete à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]