2018-10-31_233829

Abrasive haine

 

L’abrasive sotte haine

De ma trop triste peine

Tourmentée là s’entraîne

¤

Dans un répugnant  local

A l’apparence  bancale

Où j’attends le chacal

¤

Il est là au bord du rivage

De ma miséreuse  rage

Qui intolérante s’engage

¤

Sur les infâmes chemins

De mon instinct bien  malin

De crier contrefait  sa faim

¤

D’un brin impur d’iniquité

Pour la bonne chose jugée

Dans la baveuse  morosité

¤

Revenu au trait  du  portrait

De mon esprit sur le retrait

Loin de ses mauvais attraits

¤

Quand hâtive  la nature frivole

Sur  ma douce  âme s’envole

Avant qu’à l’orage  on me vole

¤

Tous les vifs  paradis arc e ciel

Captés quiet  hors de l’artificiel

Par mes sages yeux  démentiels

¤

Ils retrouvent la pure réalité

De ces bonnes originalités

Soumises à ma générosité

¤

Les belles couleurs se noient

Dans mon sage cœur sournois

S’émerveillant de son minois

¤

Et je rêve dans ma voyance

Des voyages de mon enfance

Courant leste dans la Provence

¤

Dans les champs de mimosas

Parés des joies de la fiesta

Quand mon corps se repose là

¤

Et la fleur éclose soudain me rie

Me tend l’azur dont elle se nourrit

Quand  la pleine nature  me chérit

¤

Ma bonté alors avantagée se renaît

De ces mirifiques vrais instantanés

De ma pensée jouxtant l’imaginé.

ÿƒC