2018-11-06_235935

Je ne ferai plus escale

 

 

 

Troublé par le monde de l’amour génial

Je désirai faire un voyage sans escale

 

J’imaginais sage les beaux horizons

Les yeux enfouis dans mes valises

Engoncé dans mes vieilles chemises

Je rêvais du monde de la déraison

 

Je suis parti  vers un lieu  sentimental

A l’heure du bonheur j’y ferai escale

 

Sur une route lumineuse j’ai flâné

Les roses veloutées caressaient suaves

La peau de mes yeux  sans entrave

J’en  ai  touché   des beautés affriolées

 

J’allais conquis baladin au cœur amical

Vers la joie posée d’une nouvelle escale

 

Le soleil brillait haut,   guidait les oiseaux

Vers le nid de leurs couvées amoureuses

Et mon âme s’affolait en pensées heureuses

A tire d’ailes s’avançait la bonne saison

 

Le bleu de l’azur illuminait le grand  chenal

J’accosterais au port de l’extase; Belle escale

 

Sur le fleuve de la béatitude une altière sirène

Visage pur comme un  limpide cristal d’orfèvre

Déposa sur mon cœur son empreinte de fièvre

Que j’abritais dans mon féerique palais de reine

 

J’accédais aux merveilles  d’un amour  idéal

Je me devais de profiter de la clémente escale.

 

Je ne repartirai plus j’ai emménagé

Avec la fidélité d’un cœur jamais rassasié

Que je ne puis plus oublier

Je l’ai aimé

 

Encor et toujours je l’ai aimé

Pour ne plus le quitter

Je lui ai promis passionné

 

Qu’en son port je  resterai amarré

A l’ailleurs je ne ferai plus escale

 

ÿƒC