2018-11-28_142722

 

                                      O

                                      ma

                                      mer

                                      sur

                        ta         vague

                       des       rouleaux

                        se        dessinent

                     tout    disposés  pour

                       nous    laisser  tanguer

                     très     présent  rivés au

                    sommetde la belle écume

                     où  tu      dérives sur le  tunnel

                     de  la     superbe déchirure voilée

                    il   va   à

                   la   un    à

   la deux il surf heureux quand le vent  violent  conduit son souffle

et lui demande une attention austère pour le conduire vers l’horizon

   de l’inattendu qui se profile prompt  sur le sillage du monde